• CHOISISSEZ VOTRE VIE

    CHOISISSEZ VOTRE VIE

  • SOURIEZ A LA VIE

    SOURIEZ A LA VIE

  • CHASSEZ LE NEGATIF

    CHASSEZ LE NEGATIF

  • RESPECTEZ LA NATURE

    RESPECTEZ LA NATURE

  • RESPECTEZ LES ANIMAUX

    RESPECTEZ LES ANIMAUX

  • RESPECTEZ LES HUMAINS

    RESPECTEZ LES HUMAINS

  • PENSEZ POSITIF

    PENSEZ POSITIF

  • APPRENEZ LE MEILLEUR

    APPRENEZ LE MEILLEUR

  • DEVENEZ QUELQU’UN DE BIEN

    DEVENEZ QUELQU’UN DE BIEN

  • REPLACEZ VOUS DANS L’UNIVERS

    REPLACEZ VOUS DANS L’UNIVERS

  • PREPAREZ-VOUS AU CONTACT

    PREPAREZ-VOUS AU CONTACT

  • SOYEZ VOTRE BONHEUR

    SOYEZ VOTRE BONHEUR

  • QUALITA1

    qualita1

  • Catégories

  • Archives

  • TON AVENIR

    TON AVENIR

    "L'AVENIR DÉPEND DE CE

    QUE NOUS FAISONS

    DANS LE PRÉSENT"

    (Gandhi)

  • TON DEVOIR

    TON DEVOIR

    "IL FAUT FAIRE SON DEVOIR

    SANS SE SOUCIER

    DE L'OPINION DES AUTRES"

    (Gandhi)

  • TA FOI EN TOI

    TA FOI EN TOI

    "NE LAISSE JAMAIS

    UNE MAUVAISE PÉRIODE

    TE FAIRE CROIRE QUE

    TU AS UNE MAUVAISE VIE"

  • TA FORCE

    TA FORCE

    "CELUI QUI SOURIT

    AU LIEU DE S'EMPORTER

    EST TOUJOURS LE PLUS FORT"

  • TON RESPECT

    RESPECT

    " TOUT EST VIE

    SUR CETTE TERRE.

    RESPECTER LA TERRE

    C'EST RESPECTER LA VIE"

MECANISME DES RAPPORTS HUMAINS

Posté par qualita1 le 13 septembre 2014

et

|

Regard sur nos rapports humains :

(c’est l’histoire d’une mère et de sa fille

mais ça pourrait être aussi l’histoire d’une mère et de son fils

ou d’un père et de sa fille ou d’un père et de son fils …)

|

« Une mère, elle a plein d’émotions, plein de « souffre »,  elle ne sait pas quoi en faire.

Ça tombe bien, elle a une fille sous la main.

Alors elle va refiler son « souffre » à la fille.

Comment elle va faire ?

Par exemple, elle va l’empêcher d’agir.

A chaque fois que la fille va vouloir faire quelque chose (c’est-à dire libérer son « souffre »)

la mère va dire : « laisse-le,   je vais le faire ».

Alors,  ça veut dire qu’elle le fait à sa place !

L’énergie que sa fille devait utiliser pour faire ce qu’elle avait prévu, qu’est-ce qu’elle en fait ? 

Eh bien, elle n’en fait rien.

Après aussi la mère peut se mettre en colère contre la fille,

elle peut la diriger, elle peut lui dire : « tu vas faire ça et pas ça » …

En réalité, elle lui donne toutes ses émotions.

Elle va expliquer à sa fille ce qui est bien et ce qui n’est pas bien,

mais,  en réalité,  ce n’est pas à sa fille que ça s’adresse.

C’est elle qui pense comme ça …  donc elle va  juste refiler à sa fille toutes ses  émotions.

Alors au bout d’un moment, la fille n’en peux plus.

Elle va lui dire  :  » oh bon, ça suffit, je coupe ce lien-là ! »

Et la mère,  que ça arrangeait bien de vider ses poubelles dans sa fille,  va répondre :

« mais comment tu peux faire ça, j’ai tout fait pour toi ! »

(et vous entendrez « j’étouffais pour toi »).

Mais la mère,  tout le « souffre » qu’elle donnait à la fille, 

c’est elle qui va devoir le garder et l’assumer maintenant.

Elle va donc essayer de le lui refiler

et pour le lui refiler,  elle va essayer de l’attraper comme un poisson

et c’est là qu’elle va dire :

« ah ben … je peux mourir maintenant, tu t’en fous … après tout ce que j’ai fait pour toi ! ».

Et là,  pour la fille,  deux solutions  :

La 1ère c’est de dire : « j’en ai rien à faire de ce que tu as dit »

et à ce  moment-là le lien est coupé.

Ou alors elle dit : « bon d’accord » …  et là c’est foutu, elle vient d’être reprise.

|

Çà,   c’est un exemple de rapport mère-fille

mais ça marche aussi avec le bon copain ou la bonne copine.

Vous avez un copain qui a un problème, qu’est-ce qu’il fait ?

C’est celui qui vous appelle chaque fois qu’il a un problème

et qui vous cause pendant 2 heures.

Ça veut dire qu’il vide toutes ses émotions

puis,  au bout de 2 heures,  il vous dit : « ah ça m’a fait du bien !  » … puis il raccroche.

Et vous,  vous êtes comme ça …  « vidé ».

Çà veut dire qu’il a réussi son coup,

à vous dire toute sa « souffrance », toute cette énergie.

Tout ce que contenait son âme qui était trop et qui était mauvais, il vient de vous le refiler.

Et là, qu’est-ce qui se passe ?

Toute cette énergie-là,  il faut que vous vous en débarrassiez.

Alors le premier qui passe, c’est lui qui va prendre

et vous vous énervez contre lui.

C’est la patate chaude ou le papier collant qu’on essaye de refiler.

|

Qu’est-ce qu’il faut faire alors ?  Se forger une carapace ?

Surtout pas. 

Se forger une carapace,  ça veut dire que rien ne rentre ou ne sort … çà c’est l’enfer.

Là,  on est complètement enfermé.

Au contraire,  il faut être transparent,

c’est-à-dire que quand quelqu’un essaye de déverser le « souffre » sur vous, 

vous êtes transparent.

Ça veut dire que vous ne le prenez pas pour vous.

Alors évidemment ça va énerver l’autre, 

mais c’est normal que ça l’énerve parce que vous ne le débarrassez pas de ses émotions.

|

Donc … on va être gentil, on va être diplomate, on va dire :

 » écoute, je comprends ton problème  mais c’est pas le mien.

Je veux bien te donner un conseil,  je veux bien faire quelque chose

mais moi je ne veux pas me remplir de tes trucs. C’est à toi de régler ton problème. »

Alors généralement la personne va dire :  « ah ben alors t’es méchant ! »

parce qu’elle essaye la culpabilité.

Et si vous vous dites :  « ah oui, c’est vrai,  quand même je suis pas sympa » …

ça y est vous êtes refait !

Vous vous êtes refait avoir encore une fois ! »

|

(auteur ?)

|

Moralité  peut-être :

Ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas aider les autres …

ça veut dire que c’est comme ça que ça se passe entre humains …

Chacun déverse son « souffre » son énergie dans l’autre

et ce n’est pas toujours agréable.

Vouloir changer c’est vouloir connaître sa vérité.

Seule la vérité permet de transmuter une situation !

|

Laisser un commentaire

 

ah... et c'est quand que ça... |
régime, chats et doctorat |
skyblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | moi, ma vie, mes kilos en t...
| mon univer
| Nelly et Tony