• CHOISISSEZ VOTRE VIE

    CHOISISSEZ VOTRE VIE

    "VOUS ÊTES SUR TERRE

    POUR RAYONNER

    VOTRE VIE"

  • SOURIEZ à la VIE

    SOURIEZ à la VIE

  • CHASSEZ LE NEGATIF

    CHASSEZ LE NEGATIF

  • RESPECTEZ LA NATURE

    RESPECTEZ LA NATURE

  • RESPECTEZ LES ANIMAUX

    RESPECTEZ LES ANIMAUX

  • RESPECTEZ LES HUMAINS

    RESPECTEZ LES HUMAINS

  • PENSEZ POSITIF

    PENSEZ POSITIF

  • APPRENEZ LE MEILLEUR

    APPRENEZ LE MEILLEUR

  • DEVENEZ QUELQU’UN DE BIEN

    DEVENEZ QUELQU’UN DE BIEN

  • REPLACEZ-VOUS DANS L’UNIVERS

    REPLACEZ-VOUS DANS L’UNIVERS

  • PREPAREZ-VOUS AU « CONTACT »

    PREPAREZ-VOUS AU « CONTACT »

  • SOYEZ VOTRE BONHEUR

    SOYEZ VOTRE BONHEUR

  • QUALITA1

    qualita1

  • Catégories

  • Archives

  • TON AVENIR

    avenir

    "L'AVENIR DÉPEND

    DE CE QUE NOUS FAISONS

    DANS LE PRÉSENT."

    (Gandhi)

  • TON DEVOIR

    TON DEVOIR

    "IL FAUT FAIRE SON DEVOIR

    SANS SE SOUCIER

    DE L'OPINION

    DES AUTRES."

    (Gandhi)

  • TA FOI

    TA FOI

    "NE LAISSE JAMAIS

    UNE MAUVAISE PÉRIODE

    TE FAIRE CROIRE

    QUE TU AS

    UNE MAUVAISE VIE."

  • TA FORCE

    TA FORCE

    "CELUI QUI SOURIT

    AU LIEU DE S"EMPORTER

    EST TOUJOURS

    LE PLUS FORT."

  • TON RESPECT

    001

    "TOUT EST VIE

    SUR CETTE TERRE.

    RESPECTER LA TERRE

    C'EST RESPECTER LA VIE."

LA RELATION AMOUREUSE

Posté par qualita1 le 28 octobre 2014

302

|

« Les 5 étapes d’une relation amoureuse :

|

1. L’étape romantique

Vision idéaliste de la relation:

le partenaire possède quelque chose d’unique dont on a toujours rêvé.

Sentiment confus de ne faire qu’un.

Les partenaires nient toute impression de différence

et créent diverses dépendances.

«Je ne peux pas vivre sans toi. »

C’est l’époque d’une vision tout à fait stéréotypée et idéale du partenaire.

*

L’apprentissage de cette étape:

la fusion, la capacité de faire un, de reconnaître la totale beauté d’une personne.

L’illusion de l’étape romantique:

croire que les rêves peuvent devenir réalité pourvu qu’on le veuille vraiment,

que la vie est un jardin de roses et que les gens vivent naturellement en harmonie,

L’étape prend fin lorsque les choses se gâtent

et que les partenaires se rendent compte que leurs attentes sont irréelles.

|

2. La lutte de pouvoir

La reconnaissance du fait: «TU n’es pas celui que je croyais »

ou « Nous sommes différents de ce que nous croyions être »

La vision est remplacée par la division: on expérimente sa différence,

on prend sa place.

La relation n’a pas comblé nos attentes, On se sent déçu, en colère,

C’est l’étape de la lutte de pouvoir.

On pousse son partenaire a être ce qu’il est supposé être,

ou ce qu’il promettait d’être.

La «bataille des sexes» peut en grande partie dominer la scène à cette étape,

les partenaires imputant à leurs différences sexuelles la plupart de leurs problèmes:

« T’es insensible, comme tous les hommes!»

«T’es hystérique, comme toutes les femmes …»

 C’est l’étape où l’on doit affronter des aspects de nous-mêmes difficiles à regarder en face.

*

L’apprentissage de cette étape: je suis différent et c’est OK.

L’illusion de la lutte de pouvoir:

que nous pouvons obtenir ce que nous voulons par la menace, la force,

la manipulation ou la domination, même subtile.

 |

3. La stabilité

Clémence des partenaires. On renonce à tout pour que « ça marche »

et on tolère davantage les faiblesses de l’autre.

On finit par se reconnaître et par s’aimer pour ce qu’on est.

Les conflits servent à grandir plutôt qu’à, souffrir.

Chacun concentre davantage son attention à l’extérieur du couple ou sur lui-même:

On a compris que la relation, même si elle est importante,

ne comblera jamais tous les besoins.

C’est l’époque du «couple marié».

*

L’apprentissage de cette étape: le réalisme amoureux.

L’illusion inhérente à la stabilité: la paix et l’attachement

au détriment de la nouveauté et du changement.

Une paix durement gagnée. On est confortable,

on risque de moins en moins, on s’endort un peu.

|

4. L’engagement

Ici on renonce à «remodeler» le partenaire et à lui être agréable à tout prix.

On est réaliste et on accepte les faiblesses de la relation.

On est capable d’aimer l’autre tout en détestant parfois ce qu’il fait.

On s’aime oui, mais sans, nécessairement se plaire à chaque instant.

Cela donne la liberté de se remettre en question sans verser dans la lutte de pouvoir.

Cela permet aussi à chacun d’être responsable de ce qu’il fait.

À cette étape ci on est souple, moins rigide,

et en cas de conflit on peut adopter des attitudes positives.

*

L’apprentissage de cette étape: la responsabilité de ses actes.

L’illusion de l’engagement: «Nous avons tout fait pour harmoniser nos différences

en tant que couple, nôtre travail est terminé…

Plus besoin de nous inquiéter du reste du monde. »

|

5. La cocréation

A cette étape, on exerce souvent ensemble une activité créatrice

qui représente notre contribution à l’univers.

L’erreur: concentrer presque toute l’attention sur les relations extérieures

et négliger de «nourrir» la relation amoureuse.

*

L’apprentissage de cette étape: interdépendance avec les autres êtres humains.

Besoin de faire sa contribution sociale.

Développement d’une sorte de vision spirituelle commune… »

|

(S Campbell)

|

Laisser un commentaire