• CHOISISSEZ VOTRE VIE

    CHOISISSEZ VOTRE VIE

    "VOUS ÊTES SUR TERRE

    POUR RAYONNER

    VOTRE VIE"

  • SOURIEZ à la VIE

    SOURIEZ à la VIE

  • CHASSEZ LE NEGATIF

    CHASSEZ LE NEGATIF

  • RESPECTEZ LA NATURE

    RESPECTEZ LA NATURE

  • RESPECTEZ LES ANIMAUX

    RESPECTEZ LES ANIMAUX

  • RESPECTEZ LES HUMAINS

    RESPECTEZ LES HUMAINS

  • PENSEZ POSITIF

    PENSEZ POSITIF

  • APPRENEZ LE MEILLEUR

    APPRENEZ LE MEILLEUR

  • DEVENEZ QUELQU’UN DE BIEN

    DEVENEZ QUELQU’UN DE BIEN

  • REPLACEZ-VOUS DANS L’UNIVERS

    REPLACEZ-VOUS DANS L’UNIVERS

  • PREPAREZ-VOUS AU « CONTACT »

    PREPAREZ-VOUS AU « CONTACT »

  • SOYEZ VOTRE BONHEUR

    SOYEZ VOTRE BONHEUR

  • QUALITA1

    qualita1

  • Catégories

  • Archives

  • TON AVENIR

    avenir

    "L'AVENIR DÉPEND

    DE CE QUE NOUS FAISONS

    DANS LE PRÉSENT."

    (Gandhi)

  • TON DEVOIR

    TON DEVOIR

    "IL FAUT FAIRE SON DEVOIR

    SANS SE SOUCIER

    DE L'OPINION

    DES AUTRES."

    (Gandhi)

  • TA FOI

    TA FOI

    "NE LAISSE JAMAIS

    UNE MAUVAISE PÉRIODE

    TE FAIRE CROIRE

    QUE TU AS

    UNE MAUVAISE VIE."

  • TA FORCE

    TA FORCE

    "CELUI QUI SOURIT

    AU LIEU DE S"EMPORTER

    EST TOUJOURS

    LE PLUS FORT."

  • TON RESPECT

    001

    "TOUT EST VIE

    SUR CETTE TERRE.

    RESPECTER LA TERRE

    C'EST RESPECTER LA VIE."

DROIT DE MOURIR DIGNEMENT

Posté par qualita1 le 16 septembre 2018

a91

|

Euthanasie = Acte consistant à abréger la vie d’un malade incurable

dans le but de mettre fin à ses souffrances.

*

 je me suis arrêtée sur un article de journal qui parlait d’ une maman prête à tout

pour que son enfant, trop lourdement handicapé, cesse de souffrir.

Triste maman qui doit vivre de bien difficiles moments

pour en arriver à penser si malheureusement !

*

Suite à cette lecture,

j’ai laissé vagabonder mon esprit dans le pour ou le contre l’euthanasie.

Aujourd’hui, c’est bien et c’est clair

un espace de parole s’est ouvert

sur les souffrances de ces êtres, de ces mères.

Alors…. les langues se délient

et les gens se confient.

Le calvaire de certains

nous rappelle l’horrible destin

qui, parfois, échoit à quelques humains.

Quand la vie n’est plus que calvaire,

quand la vie n’est plus que souffrance,

quand la vie ne peut plus offrir de joies,

plus de répit ou plus de possibles meilleures atours…

a-t-on le droit

de vouloir quitter le corps qu’on a là ?

A-t-on le droit

de demander la mort une bonne fois ?

A-t-on le droit

de vouloir la mort pour un autre que soi ?

*

Certains diront « non » bien sûr

et ils jetteront un « la vie c’est sacrée.

On n’a pas le droit de la retirer ».

D’autres ajouteront vite fait

« c’est Dieu qui l’a donnée. La vie c’est sacrée ».

D’autres encore penseront à tous les abus

qu’un « je te renvoie ad patres et salut »

pourrait avoir sur des esprits mal intentionnés qui voudraient en profiter

pour légalement se débarrasser des personnes qui les ennuieraient.

*

Moi, je remarque que dans tous les pays

où on a légalisé l’euthanasie

on ne parle pas de surplus de mortalité

ou de « convois » de suicidés.

*

Moi, quand on m’objecte que la vie est sacrée

et qu’il ne faut pas y toucher …

je me demande aussitôt pourquoi, dans le sillage des humains,

des millions de vies sont massacrées

au cours de guerres légalisées ?

Tuer dans la guerre, ce serait acceptable et normal ?

Tuer par compassion, ce serait inacceptable et immoral ?

Bizarre où se place le « sacré de la Vie » pour certains trublions

qui n’ont que le bout de leur nez pour mesure de réflexion !

Bizarre ce « sacré » des fois

qui devient vite oublié d’autres fois !!!

Tout ça mérite vraiment réflexion  !!!!!

 Peut-être faudrait-il également se demander si ce ne serait pas de qualité de vie

 que voudrait aussi nous parler l’euthanasie.

  Parce qu’au bout du compte …..

 si ces personnes n’étaient pas dans la souffrance perpétuelle,

 si elles n’étaient pas dans l’horreur d’une situation inacceptable à leurs yeux,

 si elles n’étaient pas sans espoir face à une guérison possible …

 eh bien… à mon avis, elles tiendraient le coup

 et accepteraient de vivre et d’espérer encore un moment.

 Encore qu’il y a une sacrée différence

 entre  souffrir quelques temps et vivre un calvaire tout le temps.

 Souffrir un peu fait, malheureusement, partie de la loi de vie sur cette Terre.

 Vivre un calvaire perpétuel ne l’est pas.

 Ceux qui font les lois devraient un peu penser à ça.

 Ceux qui font les  lois devraient un peu apprendre à se mettre au diapason

 des coeurs qui souffrent jusqu’à la déraison

 et qui pâtissent de leurs manquent de respect et de considération

 pour leurs vies de « déclassés » et de « sans importance ».

  Bien sûr qu’il faudra une loi  pour que l’euthanasie soit permise,

 pour que le droit au départ  ne soit pas sujet aux abus de pouvoirs.

 D’autres pays l’ont fait.

 Pourquoi pas les français ?

 Pour en finir avec ma réflexion,

 je pense aussi que, de toute façon,

 celui qui a décidé de mourir

 trouvera toujours la porte qui le fera partir.

 Le petit détail, peut-être,  susceptible de faire une vraie grande différence,

 serait qu’au lieu de partir dans la solitude, l’appréhension de l’inconnu et un peu de désolation,

 le « prêt pour un nouveau départ »  pourrait être accompagné

par la joie et l’amitié de ceux qu’il aimait.

 Toute la différence est là.

 Pour ici,  pour l’autre côté… là-bas.

|

(MH)

|

 

Laisser un commentaire

 

ah... et c'est quand que ça... |
régime, chats et doctorat |
skyblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | moi, ma vie, mes kilos en t...
| mon univer
| Nelly et Tony