• CHOISISSEZ VOTRE VIE

    CHOISISSEZ VOTRE VIE

    "VOUS ÊTES SUR TERRE

    POUR RAYONNER

    VOTRE VIE"

  • SOURIEZ à la VIE

    SOURIEZ à la VIE

  • CHASSEZ LE NEGATIF

    CHASSEZ LE NEGATIF

  • RESPECTEZ LA NATURE

    RESPECTEZ LA NATURE

  • RESPECTEZ LES ANIMAUX

    RESPECTEZ LES ANIMAUX

  • RESPECTEZ LES HUMAINS

    RESPECTEZ LES HUMAINS

  • PENSEZ POSITIF

    PENSEZ POSITIF

  • APPRENEZ LE MEILLEUR

    APPRENEZ LE MEILLEUR

  • DEVENEZ QUELQU’UN DE BIEN

    DEVENEZ QUELQU’UN DE BIEN

  • REPLACEZ-VOUS DANS L’UNIVERS

    REPLACEZ-VOUS DANS L’UNIVERS

  • PREPAREZ-VOUS AU « CONTACT »

    PREPAREZ-VOUS AU « CONTACT »

  • SOYEZ VOTRE BONHEUR

    SOYEZ VOTRE BONHEUR

  • QUALITA1

    qualita1

  • Catégories

  • Archives

  • TON AVENIR

    avenir

    "L'AVENIR DÉPEND

    DE CE QUE NOUS FAISONS

    DANS LE PRÉSENT."

    (Gandhi)

  • TON DEVOIR

    TON DEVOIR

    "IL FAUT FAIRE SON DEVOIR

    SANS SE SOUCIER

    DE L'OPINION

    DES AUTRES."

    (Gandhi)

  • TA FOI

    TA FOI

    "NE LAISSE JAMAIS

    UNE MAUVAISE PÉRIODE

    TE FAIRE CROIRE

    QUE TU AS

    UNE MAUVAISE VIE."

  • TA FORCE

    TA FORCE

    "CELUI QUI SOURIT

    AU LIEU DE S"EMPORTER

    EST TOUJOURS

    LE PLUS FORT."

  • TON RESPECT

    001

    "TOUT EST VIE

    SUR CETTE TERRE.

    RESPECTER LA TERRE

    C'EST RESPECTER LA VIE."

L’HOMME NE NAIT PAS LIBRE

Posté par qualita1 le 23 juin 2017

sagesse

|

« Selon les chamans toltèques, il y a deux sortes d’hommes sur Terre :

ceux qui prennent le temps de s’interroger sur les gens et sur le sens de l’univers

et de se demander qui ils sont et ce qu’ils font là,

des hommes que les réponses toutes faites proposées par la société

dans laquelle ils vivent ne satisfont pas

et qui vont faire de ces deux questions le fondement d’une vie nouvelle,

imprégnée d’un irrésistible parfum de liberté.

*

Et puis il a les autres, ceux qui, riches ou pauvres,

cultivés ou non se seront très tôt laissés hypnotiser par le brouhaha,

les nécessités et les mirages de la vie quotidienne

au point de ne jamais trouver le temps de se poser ce genre de questions,

les trouvant inutiles ou même absurdes,

une attitude et un choix que les chamans appellent « succomber à l’hypnose socialitaire ».

*

Aventuriers de l’esprit, les premiers, s’ils persévèrent

ont une chance de devenir les créateur de leur vie,

portés par l’énergie du mystère de l’existence parce qu’ils l’auront regardé en face et accepté.

Les seconds vivront le plus souvent dans le conformisme de leur époque,

serviteurs du système en place, tournant le dos à l’inexpliqué et, par là, à eux-mêmes.

*

Le monde est en effet le miroir que chaque individu perçoit,

une projection de soi,

un processus circulaire que les chamans appellent « l’anneau de pouvoir ».

Comme le miroir, le monde ne nous renvoie que la représentation

qu’en fabriquent nos perceptions personnelles,

nos croyances et nos humeurs.

Le vrai pouvoir de changer les choses se découvre et s’exerce à l’intérieur de soir,

sur l’intérieur de soi.

*

Tous les psychothérapeutes dignes de ce nom et tous les chamans

pratiquant la guérison spirituelle depuis de longues années

sont amenés un jour ou l’autre à se demander pourquoi il est si difficile pour l’être humain

de changer des croyances ou des comportements

qui sont pourtant, à l’évidence, la cause de tant de souffrances,

de mal-être et même de graves maladies.

Mais il leur suffit de se rappeler combien de mémoires ancestrales,

prénatales familiales, éducatives et socialitaires ont façonné leur personnalité

pour avoir la réponse :

l’homme est littéralement et jusqu’au plus profond de ses cellules infiltré de programmations

d’ordre karmique, culturel et affectif qui sont autant d’obstacles à tout changement.

*

Travailler sur soi devient ainsi le seul espoir pour l’homme de se libérer

et de devenir celui que, tout au fond de lui, son nagual lui murmure qu’il peut-être.

Il est bien placé pour cela puisqu’en lui résident tous les changements

et les potentiels créatifs de l’univers !

*

« L’homme ne naît pas libre mais il est libre de se libérer ».

*

C’est donc pour lui à la fois une chance extraordinaire d’en avoir un jour le désir

et sa lus grande responsabilité.

Les sages taoïstes désignent le travail sur soir par l’expression « chevaucher le tigre ».

Le tigre représente à leurs yeux cette force irrépressible

qui fait mourir et renaître en permanence tous les êtres.

En travaillant sur soi, on ose affronter au lieu de fuir,

on bondit sur son dos, on l’enfourche et on se fond dans sa force

pour mieux orienter celle-ci pendant que s’éveille peu à peu la conscience

de notre identité avec lui. »

|

( Paul Degryse)

|

Publié dans TEXTE A REFLECHIR | Pas de Commentaire »

LETTRE AUX ISLAMISTES

Posté par qualita1 le 22 juin 2017

Image de prévisualisation YouTube

|

Lettre des hommes de la Croix aux islamistes de Daesh

|

Magnifique message !

|

« Le monde parle de vous.

Vos rêves apocalyptiques et vos péchés spectaculaires

sont en train de réveiller le Moyen-Orient.

Dans votre guerre sainte,  venez en Terre Sainte !

Venez enfants d’Abraham, venez !

Le peuple de la Croix se rassemble à votre porte avec un Message.

L’Amour vient après vous.

Comme un coup de vent soufflant sur l’Océan Pacifique,

des collines du mont des Oliviers aux vents du désert de la Jordanie,

des cèdres du Liban aux routes orientales de la soie,

une armée vient sans char d’assaut ni soldat;

mais une armée de martyrs, fidèles jusqu’à la mort, portant un message de Vie.

Le peuple de la Croix vient mourir à votre porte !

Si vous n’écoutez pas notre message fait de mots

alors nous allons vous le montrer avec nos vies allongées.

Pour chaque gorge que vous tranchez, pour chaque femme que vous violez,

pour chaque homme que vous brulez vivant

et chaque enfant que vous transformez en poussière,

il y a du sang sur tes mains mon frère.

Mais venez frère, venez !

Venez avec vos mains tachées de sang,

venez avec vos yeux remplis de meurtres envers nous,

venez déposer vos armes et vos couteaux au pied de la Croix !

Un Amour Infini et Irrésistible,

respire à travers vos villes.

Bien que vos péchés soient écarlates, ils peuvent être lavés aussi blanc que neige.

Bien que vous vous faites appeler « serviteurs « 

il fera de vous des Fils.

Où peux-tu t’enfuir de son Amour ?

Même les ténèbres ne peuvent pas te cacher.

Venez frères,  venez !

Il y a le bruit d’une pluie battante pour enlever chaque péché

et panser chaque blessure.

Vous mourrez pour votre dieu

notre Dieu est mort pour nous.

Le Roi des Rois vient pour être l’Agneau sacrifié,

égorgé sur l’autel où nous aurions dû être.

  Jésus Christ, Isa le Messie, marche à travers le Moyen Orient.

Il y a une réconciliation ce soir, ô frère !

Il y a une guérison pour tes péchés,  ô frère !

Nous ne sommes pas différents.

En dehors de son sang, nous ne sommes pas plus mauvais que les djihadistes.

Christ a été crucifié une fois pour toute

pour transformer des pêcheurs,  comme toi et moi,  en frères.

Même toi, même maintenant. »

|

martyrchrist

|

Image de prévisualisation YouTube

|

Publié dans TEXTE A REFLECHIR | Pas de Commentaire »

SAGESSE

Posté par qualita1 le 11 juin 2017

buddha1.jpg

|

« S’il y a de la lumière dans votre âme

Il y aura de la beauté en vous.

S’il y a de la beauté en vous

Il y aura de l’harmonie dans votre maison.

S’il y a de l’harmonie dans votre maison

Il y aura de l’ordre dans votre pays.

S’il y a de l’ordre dans votre pays

Il y aura la paix dans le monde ».

|

Publié dans TEXTE A REFLECHIR | Pas de Commentaire »

RIRE DE LA MECHANCETE

Posté par qualita1 le 30 décembre 2016

an1

|

« Le cœur fort se rit de la méchanceté que certains dans le monde dressent contre lui…

Il est la Joie…

et il regarde le monde depuis les hauteurs des monts imprenables…

ces monts où ne vivent que des dieux et des aigles,

parce qu’il est lui-même un aigle qui regarde et qui voit, mais qui ne dit rien…

parce que la parole est puissance,

il ne faut jamais la perdre en vaines disputations et en inutiles guéguerres…

Son silence apparaît aux esprits méchants comme le calme d’un loup endormi,

c’est pourquoi le méchant brandit encore et encore le dard de sa langue…

mais il ne trouvera que nuage et vide…

l’aigle n’a jamais été là, seule son ombre se laissait voir…

Le cœur fort est un soleil de Joie…

c’est pourquoi son rire gambade en sautant de colline en colline,

et l’horizon n’est jamais ce qu’il poursuit, parce qu’il l’enjambe aussi d’un bond majestueux…

Il a compris que la méchanceté de certains dans le monde, n’est pas un fait de maturité…

mais seulement un âge de faiblesses et de fragilités…

c’est pourquoi les pierres lancées du méchant sont des cris de douleurs

qui émanent d’une bouche qui se tord…

Les ennemis de l’aigle sont tous ceux qui ont peur de l’envergure de ses ailes,

et ils sont aussi de petits oiseaux qui se sont lancés sous l’inspiration de l’aigle,

mais qui n’ont pas la force de monter jusqu’à ses hauteurs…

et ils prennent ombrage des grandes ailes de l’aigle…

Que s’agitent les esprits méchants autant qu’ils voudront,

ils ne sont pas plus que des linges gris qui tremblent sur une corde, sous le vent…

Le cœur fort est un aigle…

et il sait que son devoir est de fortifier sans cesse le souffle de son cœur et l’énergie de sa main…

parce qu’il est dans le monde pour y faire descendre la Joie altière

des monts aux sommets indéchiffrables…

La simplicité et la grandeur sont les deux versants de son sourire…

tandis que l’excellence et la maîtrise se cultivent sans cesse dans le creuset de la volonté

qui brûle au-dedans de son cœur…

Qu’il se pose une seule fois sur le sol… et tous ceux qui ont un esprit de galinette

s’effraieront et se mettront à caqueter irrépressiblement…

Si tu es un aigle, vole toujours haut…

laisse ton regard fusionner avec l’immensité infinie de l’espace… »

|

(Kessani)

|

Publié dans TEXTE A REFLECHIR | Pas de Commentaire »

OUVRIR SA CONSCIENCE

Posté par qualita1 le 6 juillet 2015

78

|

« Tout le monde patauge dans une immense incompréhension,

à vivre dans les croyances,

à continuer à croire tout ce qui est dit.

Il est tout à fait normal d’être dans l’incompréhension

quand il y a tant d’informations véhiculées.

Il n’y a qu’à regarder ce monde qui baigne dans la confusion totale,

la confrontation des soi-disant vérités.

*

Le monde, les êtres humains se sont attribués un Dieu à leur image

et cela quel que soit le nom prononcé,

tout ça confirme dans cet univers où tous et toutes sont plongés

dans les illusions de leurs croyances,

générant du même coup, des traumatismes, des blessures de l’âme.

Tant de gens ont cette Foi aveugle et tout cela génère le mal-être en tout leur être.

*

Pourtant, la vérité est si simple à découvrir,

l’être humain n’a point besoin de croyance,

point besoin d’identifier ce qui est déjà,

il a juste à suivre l’évolution et cela en parfaite harmonie.

*

Il n’a pas compris qu’il est le centre de toute cette création, tout fait partie d’un tout.

Tout suit une évolution qui lui est propre tout en étant dans cette grande manifestation,

de cette réalité conforme à ce que nous sommes venus accomplir et découvrir.

*

Si on croit à toutes les religions, toutes les doctrines, tous les enseignements

qui font de nous des êtres humains, on pourrait croire que Dieu a tout mis en œuvre

pour que les êtres humains nourrissent la dualité, la confrontation,

entre races, peuples, et même entre les individus.

Chacun suit librement ce qu’il croit et pense être bon pour lui-même et sa famille.

Il n’est pas rare de voir que dans une même famille

plusieurs suivent des enseignements différents.

*

On vous annonce depuis le commencement des temps,

que l’homme va vivre de grands bouleversements, l’apocalypse,

que faut-il en comprendre?

La seule chose à saisir c’est qu’il y a toujours eu des grands bouleversements

sur cette planète,

il y a eu des époques marquant l’évolution sur cette terre et cela va continuer à se faire.

Que faut-il comprendre de toutes ces informations,

de tous ces enseignements qui pullulent en ces instants?

Toutes ces informations n’ont qu’un seul et même but,

faire ouvrir la conscience, permettant à l’homme de se questionner, de se positionner,

de lui donner une ligne de conduite pour vivre un semblant de paix,

pour ainsi apaiser son esprit, un baume sur ses peurs et ce qui n’arrive pas à comprendre.

*

Voilà, que nous sommes arrivés à une toute nouvelle compréhension,

à un tout nouveau éclairage sur ce que nous sommes venus accomplir en ce monde,

le but de notre incarnation en cette matière, dans cet espace-temps.

Le temps est venu de nous libérer des croyances, de toutes ces religions et enseignements

pour justement vivre quelque chose qui est encore plus divin,

qui permettrait à l’homme d’être en paix avec tout ce qui est dans la plus grande des vibrations,

la lumière de l’Amour.

Cette nouvelle connaissance a pour but de libérer l’homme de son ego, de ses croyances,

de se guérir de ses blessures,

vivant en parfaite harmonie, dans la plus grande béatitude, plénitude,

Tout en étant unifié à tous les autres règnes de vie.

*

… Point besoin d’attendre un messie ou un prophète,

cette grande vérité est disponible à celui qui veut écouter, qui veut entendre,

qui veut voir, qui veut le vivre.

Il suffit juste de faire le pas et lâcher prise de toutes ces illusions, que sont les croyances…« 

 |

(Régis Raphaël Violette)

|

 

Publié dans TEXTE A REFLECHIR | Pas de Commentaire »

LA LECON DE BUDDHA

Posté par qualita1 le 5 juillet 2015

moa

|

La meilleure attitude face à la violence, face à la colère, face aux gens négatifs …

|

« Un jour dans la foule venue l’écouter, se trouvait un homme

que la sainteté de Bouddha exaspérait.

Il hurle des insultes à Bouddha, puis s’en va, fulminant de colère.

Longeant les rizières du village, sa colère s’apaise,

et petit à petit, un profond sentiment de honte l’envahit.

Comment a-t-il pu se comporter ainsi ?

Il décide de revenir au village et de demander pardon à Bouddha.

Arrivant devant ce dernier, il se prosterne et demande pardon pour la violence de ses propos.

Bouddha, débordant de compassion, le relève, lui expliquant qu’il n’a rien à pardonner.

Étonné, l’homme rappelle les injures proférées.

– « Que faites-vous si quelqu’un vous tend un objet dont vous n’avez pas usage,

ou que vous ne voulez pas ? »

demande Bouddha.

– « Et bien, je ne le prends simplement pas » remarqua l’homme.

– « Que fait alors le donateur ? » s’enquiert Bouddha.

– « Ma foi, il garde son objet » répond l’homme.

« C’est sans doute pourquoi vous semblez souffrir des injures et des grossièretés

que vous avez proférées.

Quant à moi, rassurez-vous, je n’ai pas été accablé.

Cette violence que vous donniez, il n’y avait personne pour la prendre » répondit le sage. »

|

(Buddha)

|

Publié dans TEXTE A REFLECHIR | Pas de Commentaire »

COMBATTRE L’OMBRE

Posté par qualita1 le 3 juin 2015

angenoir

|

« Les Êtres de l’ombre ne sont pas une assemblée mythique.

Ils utilisent le sexe, la drogue

et tout ce qui peut nous disloquer tels la jalousie, l’esprit de domination…

Tous les jours nous les croisons,

tous les jours aussi nous leur donnons la main pour un peu de temps ou plus longtemps

à chaque fois qu’en nous l’ombre se réveille.

La putréfaction de notre monde est nécessaire à l’émergence d’un monde nouveau.

Nous ne pouvons bâtir sur de l’ancien

aussi, ne dirigeons ni colère ni haine vers ce qui se passe autour de nous.

Nous sommes attendus à un autre niveau.

|

“Savez-vous qu’à chacune de vos pensées de paix,

la vie d’un être est sauvegardée, allégée sur terre?

Savez-vous qu’à chacune de vos angoisses,

qu’à chacune de vos manifestations d’égoïsme ou de colère

un être meurt un peu plus vite et souffre davantage ?

|

La Vie est le bien qui se préserve entre tous.

Même la vie sur cette Terre.

|

Maîtrisez vos pensées comme vous êtes parvenus à maîtriser la violence physique

qui vous a animés dans des temps reculés…

Les bavardages des personnalités doivent s’évanouir de vos vies”,

continuent les êtres de la Lumière sans Ombre.

Notre haine, notre colère, notre désespoir nourrissent l’égrégore des noirceurs de notre monde.

Que l’ombre soit en nous et autour de nous est sans importance,

acceptons simplement de la voir et de ne plus lui tendre la main,

sans jugement autre que la décision de dire “maintenant ça suffit”.

|

“Un égrégore de noirceur a des implications directes dans la matière

que vous côtoyez chaque jour.

Nous ne parlons pas de ces esprits élémentaires qui s’en repaissent quotidiennement

et qui vous donnent la sensation de se heurter à la matière

ou qui impriment en vous la notion d’échec, de lassitude.

Nous voulons vous parler des répercussions liées.

Ils sont infiniment plus déterminés et mieux organisés que nous ne le sommes,

nous qui nous disons “spirituels” et qui cherchons un monde plus juste.

Eux aussi sont en quête d’un monde meilleur, mais à chacun ses critères.

Dans leur monde il y a les vainqueurs et les vaincus, les maîtres et les esclaves,

l’argent et le pouvoir.

|

Dans le nôtre, nous aimerions plus de justice et de paix,

d’égalité et de fraternité faite de joie et de tendresse,

des richesses naturelles mieux partagées

et une économie différente qui loin d’asservir puisse libérer…

Mais, et il y a un grand MAIS…

même si nous savons comment faire,

nous nous contentons bien souvent de rêver à ce futur en espérant que d’autres,

nos enfants ou des personnes plus courageuses le concrétiseront.

Seulement voilà, il n’est plus temps d’attendre le voisin ou l’enfant

ou l’être courageux qui “fera” à notre place.

Le choix est imminent!

Le gouvernement de l’Ombre a fait son choix depuis longtemps

et met en application ce en quoi il croit.

Aucune perturbation ne peut le détourner de son but.

Il connaît tous les grands principes et les lois de la Vie qu’il utilise sans relâche à son profit.

Ces êtres ont le courage et la volonté d’aller là où ils ont décidé de se rendre

et c’est une de leur principale Force.

Jamais ils ne baissent les bras devant l’adversité

et considèrent les “échecs” comme des stimulants à leur avance.

Avec persévérance, ils apprennent, mettent en pratique tout ce qui peut être utile à leur but.

À divers niveaux, leurs objectifs sont : L’Argent, le Pouvoir

et à un niveau plus élevé, la domination de la planète Terre

qui donnera ainsi un réservoir d’esclaves à ceux qui sont assoiffés de possession

et pour qui la Terre représente un moyen de vie et surtout de Survie.

|

Il est cependant essentiel de savoir que les êtres humains

qui font partie du gouvernement mondial,

sont loin d’être seuls dans ce processus d’invasion physique et psychique de la planète Terre.

Depuis des milliers d’années, des êtres d’autres planètes ont envahi

et habité la planète bleue.

Depuis la première guerre mondiale, les “gris” ont demandé de pouvoir procéder

à des expérimentations indispensables à leur survie contre une technologie avancée.

Les mouvements nazis ont été induits par eux,

mais ce qu’ignorent la plupart des humains qui les aident et aspirent au pouvoir

c’est qu’un plan plus grandiose est entrain de se mettre en place

dont ils seront peu à peu exclus.

En fin de compte, l’un des buts de ces Êtres qui ont dévitalisé leurs planètes,

est d’asservir un monde pour leurs propres nécessités.

Ne resteront donc “en piste” que quelques personnes utiles.

Il s’agit donc bien ici d’une “Guerre des étoiles”

mais pas dans le sens où les médias la mentionnent.

|

Si nous avons ouvert la porte par nos comportements, nos énergies et nos torpeurs

à des Êtres qui nous considèrent comme du bétail,

à nous de renverser le scénario.

Il n’est aucunement ici question de combattre qui que ce soit.

Le seul combat à mener est tout à fait intérieur

et encore s’agit-il réellement d’un combat ?

À nous donc de transformer, de transmuter ces énergies de l’ombre

en redevenant enfin ces êtres lumineux que nous sommes.

La lumière ainsi émise est seule capable de transmuter l’ombre quelle qu’elle soit,

en dehors de tout combat dérisoire… »

|

Anne Givaudan

|

 

Publié dans TEXTE A REFLECHIR | Pas de Commentaire »

JE NE VEUX PAS D’ENFANT

Posté par qualita1 le 28 mai 2015

bebe

Ne pas vouloir d’enfant est toujours un choix libre, conscient et réfléchi !

Réflexion :

|

« Pourquoi ne pas vouloir d’enfants est considéré comme anormal dans notre société ?

sachez bien faire la différence entre ne pas vouloir d’enfants et ne pas les aimer …

|

 Selon moi, les sans-enfants (par choix)

c’est probablement la minorité pensante de la société

qui se pose les bonnes questions et ne suit pas à l’aveugle les instincts parentaux

et les mouvances sociétales.

|

En exemple, l’extrait du commentaire d’une femme dans le Nouvel Observateur (11.05.12) :

[…] Aînée d’une fratrie de 3, heureuse tante de trois enfants,

je les adore, mais je n’aurai pas d’enfant. Parce que je ne veux pas d’enfants. …

 Bien sûr que je pense à l’avenir, à la vieillesse, et si je me retrouvais seule pour X raisons ?

et si et si ?

Et alors que dois-je faire : avoir un enfant sans conviction pour faire comme tout le monde ?

Faire un enfant pour qu’il me tienne compagnie quand je serai vieille ?

Faire un enfant pour que mes collègues ou copines soient rassurées

dans leur propre choix d’en avoir eu?

Je subis des récriminations depuis des décennies de la part de ma famille,

des amis, mes collègues, et même de personnes lambda qui se permettent de juger ma vie !

De quel droit ?…

|

J’entends souvent les phrases du genre « regarde comment brillent les yeux

des grands parents, regarde comment ils sont fiers… ».

Mais fait-on des enfants pour ses parents, pour qu’ils en soient fiers et contents ?

Ou est-ce qu’on fait les enfants plutôt par sa propre envie ?

Or, si on a envie d’avoir les enfants – ne serait-ce, alors, la même chose

que « ne pas en avoir envie » ?

Où est la “frontière égoïste” entre ces deux envies ? Et laquelle est plus égoïste ?

|

Les pro-enfants disent toujours ne pas avoir de regrets, de ressentir plein d’amour et de joie.

Ils affirment que les enfants « c’est le plus chiant et le meilleur » dans le même flacon.

Ils reconnaissent une (d)évolution du couple,

une organisation digne de la NASA pour faire le moindre pas avec leur progéniture.

Ils concèdent que les différences de vision d’éducation de leurs enfants

mènent aux engueulades (d’intensité et fréquence variables selon les cas et les couples).

Ils avouent de presque plus avoir de sexe.

Ils admettent de ne plus dormir et d’avoir les dépenses (ou au moins les besoins)

supérieurs à leurs revenus.

Mais ils sont malgré tout contents et ne changeraient jamais rien.

Ils vivent ce bonheur dans la joie et l’allégresse.

Et bien les sans-enfants vivent leur bonheur autrement.

Et ils ne se sentent pas démunis de l’allégresse parentale.

Ils ont choisi de la remplacer par autre chose.

|

Lorsque les parents disent à leurs enfants en âge avancé

« Si on ne vous avait pas – qu’est-ce qu’on ferait d’autres aujourd’hui ?

Qui égaierait nos jours comme vous le faites ? » – ça me met dans la stupéfaction totale.

J’ai envie de leur dire « Vous auriez pu, peut-être, faire le tour du monde 2 fois.

Vous auriez fait les choses que vous n’avez jamais faites.

Vous auriez vécu et senti autre chose et autrement.

Et ce ne serait pas pire que de mettre toute votre existence au service de l’éducation d’un,

deux ou plus d’enfants – au point de ne pas être capable d’imaginer

qu’est-ce qu’on pourrait bien faire d’autre » ! …

|

avez-vous déjà essayé de voir le problème sous un autre angle,

d’adopter un autre point de vue ?

L’appareil étatique stimule et encourage la création de la famille

(de manière fiscale et non seulement)

et ensuite la natalité (par les aides, notamment en France).

Le font-ils vraiment parce que la famille c’est beau et les enfants c’est l’avenir ?

Le font-ils pour une idéologie ? Parce que la famille c’est sacré ?

Ou pour maintenir le niveau de population et garantir la pérennité économique ?

Ou, peut-être, plutôt financière ?

Et peut-être surtout l’intérêt financier de ceux qui stimulent ce même institut familial ?

Car c’est toujours les nouveaux nés qui vont dans 20 ans

financer les châteaux de la république,

les salaires astronomiques des ministres (avec leurs cumuls de mandats)

et leurs frais de bouche avec les déplacements en première classe, voire en jets privés,

que ça soit en vacances ou pour le, soi-disant, devoir républicain.

C’est aussi eux, les enfants, qui sont nécessaires pour financer les retraites.

Notamment les vôtres.

Alors, faites-vous vos enfants pour vous garantir la retraite

et pour avoir quelqu’un qui vous poussera dans votre fauteuil roulant lorsque vous serez vieux ?

Oui, c’est très caricatural, mais dans le fond nous ne sommes pas loin de la réalité,

même si vous refusez de vous l’avouer.

|

Voyons aussi la chose d’un autre côté, auquel, j’en suis sûr, quasi personne ne pense jamais.

Si l’enfant avait le choix – peut-être qu’il ne voudrait pas naître dans VOTRE couple / famille,

peut-être qu’il ne voudrait pas naître DE NOS JOURS,

vu le monde dans lequel nous vivons.

Tous ceux qui méprisent les childfree, qu’allez-vous offrir à vos enfants aujourd’hui,

à part votre amour, qui dans leur vie ne durera que 15-20 première années ?

Et ensuite ?

Voici le monde dans lequel vous mettez vos progénitures VOUS apportant tant de joie :

7.000.000.000 de population officiellement existante depuis 2011

– on peut être sûr – on a procréé notre relève pour des centaines d’années à venir,

seulement comment on va dorénavant gérer toutes ces bouches dans un espace limité

qui est la Terre et avec ses ressources limitées

– personne ne s’en est pas posé beaucoup de questions au baby-boom ;

la montée du niveau des océans (aujourd’hui un fait incontestable et visible),

 – réduction d’habitat pour toute la faune terrestre (animaux / hommes confondus)

parallèlement au changement global du climat,

donc bouleversement du monde tel qu’on le connaît,

 – migration des populations,

conséquences inévitables :

remaniements géopolitiques et déficits de la denrée et de terres agricoles (non contaminées),

conséquences possibles : guerres civiles et d’autres répercussions « pas très roses » ;

les dettes financières accumulées pendant la « période rose » du baby-boom

ont déjà commencé à incomber sur nous aujourd’hui

et ça ne continuera qu’en se dégradant,

 – chômage à grand échelle, dégradation du niveau de vie,

difficultés de plus en plus prononcées d’accès à la propriété pour le commun des mortels,

voire famine …

Tout cela n’est pas un scénario d’Hollywood, ni l’imagination d’un esprit malade !

Allumez la télé – d’ores et déjà on prédit 11 Mrds sur terre vers 2050.

Et qu’est-ce que vous voyez en dehors des pays qui s’en sortent à peu près aujourd’hui ?

Les guerres, les migrations, la famine, la pauvreté.

Ceci étant l’environnement dans lequel vous faites « atterrir » vos petits bouts de choux. …

|

Les enfants ne choisissent pas leurs parents,

les parents pourtant peuvent le faire et le font !

Alors, qui est plus égoïste ?…

|

Sans vouloir tout mélanger et sachant pertinemment que beaucoup plus nombreuses

sont les femmes avec enfants abandonnées par leurs hommes,

je ne peux pas m’empêcher de parler de cet abus omniprésent – les aides financières.

En fait, dans les têtes de certaines couches de population « être payé », si on fait des enfants,

est devenu parfaitement normal.

Ces gens font des enfants pour percevoir de l’argent.

Les questions d’éducation et d’enseignement ne préoccupent pas leur boîtes crâniennes.

Le summum du développement sociétal, qui, il faut croire, est le reflet de la société elle-même.

Automatiquement que peut-on attendre de l’éducation des parents avec cette mentalité d’assistanat ?

Sans doute la lignée des semblables imprégnés de la même logique

(à quelques exceptions près) qui risquent de non pas améliorer le monde,

mais de continuer la même matrice dans le respect de leurs traditions familiales bien encrées.

|

(article complet à lire sur : newpointdeview.com)

|

Publié dans TEXTE A REFLECHIR | Pas de Commentaire »

RECETTE DU BONHEUR

Posté par qualita1 le 13 mai 2015

enf

|

La recette du bonheur

« Laisse de côté tous les chiffres non indispensables à ta survie.

Ceci inclut l’âge, le poids, la taille.

Que cela préoccupe seulement le médecin, il est payé pour ça.

Fréquente de préférence des amis joyeux, les pessimistes ne te conviennent pas.

Continue de t’instruire… Apprends sur les ordinateurs, l’artisanat, le jardinage, etc…

Ne laisse pas ton cerveau inoccupé, un mental inutilisé est l’officine du diable.

Et le nom du diable est Alzheimer !

Ris le plus souvent possible, et surtout de toi-même!

Quand viennent les larmes, accepte, souffre et … continue d’avancer.

Accueille chaque jour qui se lève comme une opportunité, et pour cela, ose entreprendre.

Laisse tomber la routine, préfère les nouvelles routes aux chemins mille fois empruntés !

Efface le gris de ta vie et allume les couleurs que tu possèdes à l’intérieur.

Exprime tes sentiments pour ne jamais rien perdre des beautés qui t’entourent.

Que ta joie rejaillisse sur ton entourage

et abats les frontières personnelles que le passé t’a imposées.

Mais, rappelle-toi : l’unique personne qui t’accompagne toute la vie, c’est toi-même.

Sois vivant dans tout ce que tu fais !

Entoure-toi de tout ce que tu aimes : famille, animaux, souvenirs, musique, plantes, un hobby…

tout ce que tu veux…

Ton foyer est ton refuge, mais n’en deviens pas prisonnier.

Ton meilleur capital, la santé.

Profites-en, si elle est bonne ne la détruis pas,

si elle ne l’est pas, ne l’abîme pas davantage.

Sors dans la rue, visite une ville ou un pays étranger,

mais ne t’attarde pas sur les mauvais souvenirs.

Il y a des êtres qui font d’un soleil une simple tache jaune,

mais il y en a aussi qui font d’une simple tache jaune, un véritable soleil.« 

|

(Pablo Picasso)

|

Publié dans TEXTE A REFLECHIR | Pas de Commentaire »

LES 2 SAGESSES

Posté par qualita1 le 10 mai 2015

sagesse

|

« Il y a deux sortes de sagesse, la doctrine du mental et la doctrine du cœur.

La doctrine du mental est pour ceux qui se contentent avec les théories spiritualistes

et avec les croyances.

La doctrine du cœur est pour ceux qui mettent en pratique les enseignements qu’ils reçoivent

et les expérimentent en eux-mêmes.

Les simples suiveurs ont des concepts variables,

car leur savoir provient seulement de l’intellect,

quelque chose de superficiel et sans valeur.

Ce savoir renforce le mental, et le mental est le repaire du désir :

il pense, il analyse, il tire des conclusions pour finalement se tromper.

Le mental jamais ne pourra parvenir à connaitre la Vérité.

Ceux qui pratiquent sérieusement les enseignements donnés dans le monde

par les grands Maitres de l’Humanité les vivent

et ils développent des capacités spirituelles inconnues du commun des mortels,

ils écoutent et respectent toujours la voix du Maitre interne.

La doctrine du cœur est celle qui ouvre les portes à la véritable sagesse.

|

Il est inutile de croire ou de cesser de croire,

car l’homme ne sait que ce qu’il expérimente.

Les suiveurs sont et resteront des gens à la conscience endormie,

car rien de spirituel ne peut se développer à l’intérieur de lui,

précisément à cause de ce conformisme avec les croyances.

|

Il faut abandonner les croyances et s’efforcer de vivre,

d’expérimenter à l’intérieur de nous-mêmes

les vérités qu’ont transmises les grands Maitres de l’humanité.

La plus importante de ces vérités est l’élimination des vices,

des défauts et des méchancetés que tout être humain porte en lui,

car sans cette élimination ou mort des défauts,

jamais il ne pourra y avoir de vraie transformation en nous. »

|

(auteur ?)

|

Publié dans TEXTE A REFLECHIR | Pas de Commentaire »

1...34567...22
 

ah... et c'est quand que ça... |
régime, chats et doctorat |
skyblog |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | moi, ma vie, mes kilos en t...
| mon univer
| Nelly et Tony